Alice Paquet : Pas de trousse médico-légale

Publié le 2016-11-19 03:52:22 par Marc-André Noiseux

Comme si on ne s’y attendait pas, le cas récent de très présumée agression sexuelle d’un député libéral sur une activiste anti-libérale ( voir extrait ci-bas ) dégonfle à vue d’oeil. Après la vague de propagande quant à la « culture du viol » et tout ce gargarisme populaire moussé par les lobbies féministe en mal de subventions, après que le tribunal de la chasse aux sorcières ait massacré la réputation et la vie de Gerry Sklavounos, on apprend qu’Alice qui déclarait avoir une trousse médico-légale n’en avait pas.

 

Voici un extrait de l'émission de radio d'André Arthur qui nous en apprend éventuellement un peu plus sur les fréquentations de la jeune femme éplorée :

 

Donc si on résume, alors qu’elle déteste le parti libéral au point de se tenir avec des activistes, elle a eu l’idée de coucher avec un député libéral ( déjà c’est louche ) .Elle aurait été brutalement violée et serait ensuite retournée le voir pour demander qu’il s’excuse. Encore quelque chose d’étrange à faire quand on est traumatisée suite à une agression violente. Elle aurait supposément été « déchirée » tellement l’événement fut agressif selon son amie mais finalement, on a appris de sa bouche que ce n’était pas vrai. Elle affirmait elle-même avoir contacté les policiers et disait qu’elle avait une trousse médico-légale. Maintenant ce matin, j’apprends dans les médias officiels que c’est encore des bobards.

 

Comme je le disais depuis le début … et ce n’est pas par pro-jugé libéral que je l’affirmais puisque je déteste ce parti, cette histoire manque drôlement de crédibilité. Beaucoup de mes contacts crucifiaient déjà monsieur Sklavounos et j’ai trouvé ça de mauvais goût, peu importe mes allégeances politiques.

 

 

Voici ma perception au sujet de cette femme :

Toute mélangée  dans ses mensonges après avoir raconté des histoires différentes à tout le monde pour être populaire, cette femme qui manifestait visiblement assez régulièrement avec des activistes anti-libéraux et qui aurait flirté un député libéral ( drôle d’idée )  voudrait qu’on la croit sans AUCUNE preuve, ce parce qu’elle est capable d’avoir l’air toute fine devant les caméras. Tous les médias ou presque semblent être tombés dans le panneau. C’est scandaleux ! J’espère que ceux qui se reconnaissent dans la classe journalistique et éditorialiste en tireront une leçon.

 

Ce n’est pas parce que vous détestez le parti libéral du Québec ou êtes une grande féministe que le député doit être pendu avant son procès pour agression sexuelle. C’est quand même la vie d’un homme qu’on a saccagée et peu importe qu’il aime faire la cour aux femmes à l’assemblée nationale, ça ne prouve pas qu’il les viole comme un prédateur assoiffé de violence. Est-ce que les plaignantes paient pour les conséquences de leurs mensonges lorsqu’on peut prouver qu’elles racontent des bobards ? Je serais curieux de le savoir.

 

Le tribunal populaire va beaucoup trop loin depuis quelques temps au Québec.

 

 

Écrit par : Marc-André Noiseux

 



Date : 2016-11-19 03:52:22


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.