IGA : Dépenses compulsives et faux rabais

Publié le 2016-10-17 03:59:24 par Marc-André Noiseux

Je dois l’avouer, j’ai longtemps été un client assez fidèle du IGA Benoit à Saint-Hyacinthe. Il n’y a pas si longtemps encore, ce qui était en rabais affichait un prix acceptable malgré le fait que celui des articles réguliers était parfois un peu honteux. Le fromage était toujours moins cher, le yogourt aussi était relativement bon marché. On trouvait en général toujours un item de marque différente lorsque celui de marque populaire était trop cher. Moi j’y trouvais mon compte, d’autant plus que les caissières sont souvent très jolies, très polies, bien élevées et charmantes. Par-dessus tout, j’aimais le fait que les articles à rabais pouvaient être achetés à l’unité avec un prix à l’échelle ne pénalisant pas les pauvres par rapport aux riches.

 

Tout ce que j’aimais d’IGA est disparu peu de temps après leur stratégie de faire croire à des baisses de prix généralisées. Ça se sentait que c’était le cri du cœur d’une compagnie en féroce compétition mais on a poussé le bouchon trop loin en mettant des rabais qui n’en sont pas vraiment sur plein d’articles. Les rangées étaient tapissées d'items à rabais mais dans les faits, environs 6 à 8 produits sur 50 l’étaient vraiment en comparant les prix. Je me disais en voyant ça : «  Hummm , ça sent mauvais ».

 

 

 

Maintenant, quelques semaines plus tard,  j’arrive à la caisse et mon sac de croustille en rabais à 2$ me coute 3$ parce qu’il faut en acheter 2 ou 3 pour obtenir le rabais et que j’ai mal lu. Le prix des articles de base qui étaient bons marchés ont à peu près tous augmenté drastiquement sauf celui du beurre d’arachides, de la margarine et de quelques produits de l’ultime pauvreté. Même le jus en poudre ne vous fera pas sauver d’argent sur le jus en canne selon ce que j’ai calculé récemment. Tout est réarrangé pour siphonner le consommateur. Je n’en revenais pas. Si il n’y avait que IGA où aller faire l’épicerie, j’ai l’impression que tous les assistés sociaux mourraient de faim une fois le 15 du mois arrivé. Je fais à peine dans l’humour.

 

Qui veut acheter 3 sacs de cassonade pour obtenir un rabais de 30 sous sur chaque sac ? Mes exemples sont fictifs mais représentatifs de choses que j’ai vu. Qui a besoin de 3 litres de liquide à vaisselle pour arriver à sauver une piastre de plus pour le lunch des enfants cette semaine ? On sauve de l’argent en achetant compulsivement ? Pensez-vous que le gars qui a perdu son emploi veut acheter 3 putains de sacs de cassonade cette semaine? Même les gens de la classe moyenne commencent à changer leurs habitudes de dépense compulsive. La carte de crédit défonce ! Ça fait au moins 4 ans que le salaire minimum aurait dû être augmenté systématiquement jusqu’à concurrence de 15$ de l’heure pour permettre aux pauvres de vivre dans la dignité.

 

En plus de tout ce que je vous raconte, ça m’a un peu rendu perplexe de voir des rabais du genre :

«  Achetez deux pains Gadoua, un sac de chips Lays et des clous de girofles,  vous aurez droit à 3 mini-citrouilles pour 99 cents chaque ou un mélange à gâteaux McCain à moitié prix. » ( encore un exemple fictif mais j’exagère à peine )

 

C’est quoi le buzz, bordel de merde ? Qui a fumé du crack chez les directeurs de la chaîne ? Combien de chances j’ai d’aller à l’épicerie et que j’aie besoin de pain, de chips et de clous de girofle précisément ce soir-là... que j’aie envie de mini-citrouilles ou de gâteau également au même moment ? À peu près 0.000009%. Hey… ça devient compliqué de faire nos listes d'achats. Pensez-vous que le consommateur qui a sa journée dans le corps et arrive en catastrophe à l’épicerie commence à faire des petits jeux comme Tétris avec sa liste d’items pour avoir un prix rabais qui , en fait , est en général celui qu’on devrait normalement payer ailleurs ?  La personne qui travaille beaucoup achète rapidement pour aller s’écraser à la maison. Elle n’ira pas chercher ce type de rabais. Le pauvre, quant à lui, bénéficie parfois d’avantage de temps pour magasiner judicieusement mais il ne peut pas acheter 6 cannes de jus et un pain en trop pour avoir des rabais sur son yogourt. Finalement, ce type de rabais, il ne s’adresse à personne.

 

 

 

 Ça me sécurisait jadis de savoir que notre gouvernement était corrompu, que les organismes gouvernementaux et la plupart de mes anciens employeurs l’étaient, que la Caisse Populaire se comportait comme une banque avide de profits, que le ministère du revenu se comportait comme la mafia, que tout était malhonnête dans la vie... sauf à l’épicerie. Aujourd’hui, acheter les items pour se faire une lasagne chez IGA, ça me coute le même maudit prix que de l’acheter toute faite. J’ai l’impression de magasiner dans le garde-manger de Vito Rizzuto.

 

Je ne suis pas certain de pouvoir blâmer ces entreprises et bannières plus que d’autres. Je n’ai pas leurs actifs et leurs chiffres entre les mains.  Elles sont probablement en train d’adopter, un peu de force, l’image de la société de pourris qu’on s’est tissé et elles suivent probablement la vague. Je ne pense pas que les dirigeants de chaînes comme IGA font plus d’argent qu’ils en faisaient, ils tentent simplement de garder le même profit dans un système qui est en train de s’effondrer à cause du peek de pétrole qui s’amorce tranquillement ( plus rapidement qu’on croit ) et d’autres raisons multiples comme la magouille généralisée et les mauvais choix de nos gouvernants.

 

Nous en sommes là.  Il ne reste plus rien qui n’essaie pas de nous « fourrer » dans la vie sauf les abeilles, les lapins, les nuages et les arcs-en-ciel. Maintenant, c’est peut-être le moment de penser se construire graduellement des communes et d’envoyer promener cette société déficiente qui joue dans son caca avec une fourchette depuis plusieurs années. La technologie nous permet de plus en plus l’autosuffisance. Il faut aller en ce sens.

 

 

Marc-André Noiseux



Date : 2016-10-17 03:59:24


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.