PLQ : Un surplus budgétaire sur le dos des plus vulnérables

Publié le 2016-07-08 04:13:12 par Marc-André Noiseux

Je regardais les nouvelles cette semaine et on y voyait monsieur le ministre des finances du Québec, tout fier de nous annoncer que non seulement nous atteignons l’équilibre budgétaire mais qu’il y a 1 milliard et demi de surplus.  Je m’entends encore dire : « Sur le dos de quoi ça s’est fait ? »

 

 

Premièrement, avec la vente des actions de Rona aux américains, celle du Cirque du Soleil, de Saint-Hubert et tout le reste, c’est normal que plein d’argent revienne au gouvernement en impôts mais cet argent …il n’est pas récurrent, c’est une illusion de redressement financier de ce côté. C’est possiblement pour ça que personne au gouvernement n’a fait quoi que ce soit pour empêcher ces transactions, ça profitait au bilan immédiat. Le culte du moment présent au détriment de l’avenir, c’est de ça que sont atteints les libéraux.

 

Maintenant, pensons à toutes les classes sociales qui ont été négligées par Québec.  Ce n’est pas compliqué, ce sont pratiquement toutes des personnes pauvres ou démunies. On a coupé l’aide aux enfants autistes, aux jeunes décrocheurs, aux toxicomanes, des places primordiales en chirurgie, et j’en passe. On a fait exploser les frais de garderie pour les familles déjà étouffés dans le crédit, coupé des subventions aux organismes d’aide aux itinérants pendant que des ministres douteux quittaient leur poste en plein mandat avec des primes de départ de 300 000$, pendant qu’on donnait par erreur des centaines de millions de dollars à des médecins qui n’en ont pas besoin.

 

Le PLQ est fier de son bilan alors que pour y arriver, il dilapide le Québec et créé une dictature de petits «  négrions » appauvris et misérables. Des milliers de pertes d’emplois et des subventions pour des minières qui n’en ont pas besoin pendant qu’on coupe l’aide aux enfants. C’est le monde à l’envers… carrément.

 

On a en face de nous des gens en veston-cravate totalement déconnectés et irresponsables qui ont réussi à faire chier le ¾ de la population à un niveau digne d’une mise en garde de l’ONU. C'est surprenant que ces individus croient avoir prouvé à la population qu’ils sont d'excellents gestionnaires.

 

 

Il faut être mauditement  niais pour se donner le mérite d’avoir un surplus budgétaire acquis en coupant les racines de l’arbre et en dérogeant aux bases de la dignité humaine minimale. Dans les années à suivre, il y aura moins de fruits dans cet arbre mais les ministres libéraux actuels seront pas mal tous en pleine retraite dorée à se faire griller au soleil à nos frais et même madame Normandeau pourra surement se faire organiser une petite levée de fonds pour y arriver, elle semble avoir le vent dans les voiles actuellement.

 

Cette semaine, j’ai eu affaire aux deux paliers de gouvernement pour un problème de mauvaise compréhension de ma part du versement de la TPS/TVQ ( solidarité sociale ) . Premièrement, c’est incroyable de constater l’interminable message de répondeur à choix de réponses.  J’ai du sacrer après le service automatisé durant 30 minutes avant de trouver le moyen de rejoindre une opératrice. C’est une technique de république bananière pour réduire le personnel au minimum. Ça m’a couté 5 $ de téléphone parce que certaines agences gouvernementales n’ont plus de numéro sans frais.  5$ pour être mis sur une liste d’attente, le temps qu’on me réponde.

 

Pourquoi payer des impôts si c'est pour n’avoir aucun service adéquat en retour ? Au pire, que le gouvernement cesse simplement de nous imposer, on va magasiner nos services au privé qui va trouver le tour, j'en suis persuadé, de faire du profit en nous fourrant moins que notre propre gouvernement.

 

Le Parti libéral du Québec n’a rien arrangé, il a aidé à couper les racines de l’arbre et il se tape dans les mains, il reçoit des applaudissements. Faut-il qu’on nomme une rue ou un aéroport au nom de Carlos Leitao pour le remercier d’avoir hypothéqué l’avenir du Québec ? Vous croyez que toutes ces coupures en éducation vont faire fructifier l’économie ? Plus tard, ça nous coutera des inventions médicales et brevets en moins, des cas d’autistes plus compliqués à cause d’interventions trop tardives, des décrocheurs qui se ramasseront sur la drogue dans la rue, une police plus répressive pour contenir les gens abandonnés qui deviennent violents. Tout ça va bien sûr nous exploser au visage et la facture sera salée.

 

Vous rendez-vous compte qu’en plus d’utiliser le bâillon pour tout et n’importe quoi, les libéraux ont même passé la loi 78 interdisant aux citoyens de manifester sans donner leur itinéraire à la police, un peu comme si ils étaient des criminels à contrôler parce qu’ils veulent exercer leur droit à la libre expression. Ça a heureusement été débouté par la justice mais un gars s’essaye … comme on dit.

 

Tous les éléments sont présents pour conclure à l’instauration d’une dictature déguisée. Pour les félicitations, on repassera. Si le Québec était un joueur compulsif, il viendrait tout juste d’hypothéquer la maison pour «  se refaire ». C’est ça la réalité que plusieurs économistes corroborent cette semaine.

 

 

Marc-André Noiseux



Date : 2016-07-08 04:13:12


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.