Justin Trudeau et la démocratie à géométrie variable

Publié le 2016-07-02 06:26:45 par Marc-André Noiseux

Selfie après selfie … il a su conquérir nos cœurs et même récemment celui de Barak Obama qui lui a presque léché le fion devant des centaines de caméras. Lorsqu’il ouvre la bouche en entrevue, on croirait qu’il est en train de nous mettre de la poudre pour bébé sur les foufounnes . Sa voix maternante et haletante laisse croire que, dans son esprit, nous sommes des petits oursons niais qui se frottent le ventre pour faire apparaitre un arc-en-ciel.  Récemment, notre flamboyant Sugar Daddy a repris la parole concernant le pourcentage nécessaire lors d'un éventuel référendum souverainiste au Québec.

 

 

 

Selon notre premier ministre, la souveraineté ( impliquant simplement un respect mutuel entre différentes nations ) est une décision qui exige d’avantage que la parité plus un vote. Il ne faudrait pas prendre le Brexit en exemple , le Canada serait " le plus meilleur pays au monde " ( clin d'oeil à Bob Gratton ) donc ça prend une plus forte majorité pour s'en séparer. C'est ce qu'on comprend de son discours décousu.  Pourtant, se respecter entre nous et honorer des ententes respectables avec d’autres nations, ce n’est pas tellement inquiétant si on est bien le jeune koumbaya égalitaire qu’on prétend être. Pourquoi ce serait bon en Europe et pas ici ? D’un autre plan, ce même premier ministre se présentant pratiquement comme le Peter Pan des temps modernes... continue d’armer des dictateurs terroristes malgré le 80% et plus de sa population qui est en vif désaccord. Visiblement, ce pourcentage n’a pas d’importance car par magie, un sauveur comme Justin décide de quelle décision est  soumise à quel seuil de démocratie.  " Mais ce n’est plus une démocratie ! " , me direz-vous . Qui décide quel seuil de vote pour quoi ? L’état ? Alors l’état est une dictature ? Non ce n’en est pas une et vous savez pourquoi ? Parce que Justin se donne des airs inoffensif et fait semblant de sniffer passionnément des pivoines devant les caméras pendant que sa femme essaie de chanter " spontanément " une chanson planifiée depuis 3 semaines et demi. Ce mec est un enfumeur, comme son père.  

 

La démocratie selon Justin, c’est comme un contrat d’assurance douteux. T’as l’impression d’être protégé en presque toutes occasions mais juste en bas, en petits caractères, il y a tellement d’exceptions que finalement, l’assurance ne sert plus à rien. C’est une illusion, du relativisme poussé à son paroxysme.

 

On se disait, suite à la défaite électorale de Stéphane Dion, que le syndrome de la démocratie à géométrie variable n’avait touché que lui et quelques autres, qu’il n’y aurait pas besoin de confectionner un vaccin. Visiblement, une nouvelle souche de ce trouble de reconnaissance statistique existe et il faudra prendre des précautions pour éviter l’épidémie.

 

 

Marc-André Noiseux



Date : 2016-07-02 06:26:45


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.