Loi 59 - L'apparence d'un recul

Publié le 2016-05-27 12:19:33 par Marc-André Noiseux

Cette semaine, Stéphanie Vallée a pris la parole pour annoncer que l’amendement sur les discours haineux sera retiré de la loi 59 puisqu’il dérangeait trop la population québécoise. Le PLQ veut que nous croyions qu’il abandonne son désir cacaesque de contrôler les opinions et la définition officielle du bon goût. C’est bien tenté mais pour ma part, je ne suis pas dupe.

 

Stéphanie Vallée - Ministre de la justice

 

La première chose que l’on fait lorsqu’on rate notre première tentative d’instauration d’une dictature, c’est de donner l’impression au citoyen qu’on va finalement abandonner nos plans et ensuite passer à la technique de la petite cuillère. Cela consiste à resserrer beaucoup plus subtilement l’étau sur le québécois moyen, de façon à ce que ses priorités de tous les jours le rendent aveugle à ce qui se produit.

 

Une victoire claironnée trop rapidement

Les analystes et les penseurs ont tout intérêt à garder ce gouvernement à l’œil. Une bonne partie des ministres du PLQ ont des attitudes de sociopathes pathétiques à l’égo démesuré. N’allez pas croire que ce gouvernement va en rester là.  Depuis deux mandats, je regarde le Québec qui m’a vu grandir. Ce n’est plus le même coin de pays. Nous sommes devenus les esclaves de faux motivateurs puériles  ou de stimulants légaux comme la taurine pour ramener plus de profits au 1% de notre population. Les psychologues n’existent plus vraiment. On raconte aux plus affectés par la machine que leur cerveau est biochimiquement malade et on leur donne des SPEED légaux pour qu’ils continuent à endurer des conditions de vie inacceptables. Aujourd’hui, des têtes folles ont même normalisé la pratique qui consiste à demander accès au compte Facebook de postulants pour vérification avant embauche.

 

Dérapage non-contrôlé

Les choses dérapent tranquillement mais surement. Il n’y a plus de vie privée, il n’y a plus de respect de l’individu, tout est pensé pour le groupe mais si on ne respecte plus l’individu, comment prétendre qu’on respecte le groupe qui est lui-même composé d’individus ?

 

Depuis que le PLQ est en poste, tout est fait pour infantiliser la population et la moindre personne qui manque de ressources humaines, on lui trouve une psychose, on la bourre de pilules pour qu’elle ferme sa gueule et on continue à faire rouler toute croche la machine des gens chanceux. Le système de santé est donc devenu complice d’une sorte d’euthanasie lente de ceux qui s’adaptent mal au moule aliénant et castrant de maman l’état. C’est un peu comme quand les Nazis ajoutaient du fluor dans l’eau potable des juifs pour les rendre gagas et soumis à leur sort avec l’effet sédatif du produit. Nous avons un gouvernement qui a arrangé sa machine pour que chaque personne qui coûte trop cher à aider soit « pris en charge » rapidement par des mesures de tarés.  

 

Ayant par le passé attiré l’attention de l’ONU dans sa gestion des droits de l’homme, le PLQ vient de réaliser qu’il n’était pas assez subtil dans l’instauration de son état policier. N’allez pas croire qu’oncle Tom a jeté l’éponge sur cet idéal. Depuis son retour d’Arabie Saoudite, il est en pamoison devant le contrôle de masse et les lobbies religieux intégristes. Cette apparence de recul n’est qu’une façon de nous étourdir et de calmer la grogne dans la population… le temps de trouver un plan B, j’espère que vous ne l’avez pas interprété différemment.

 

Depuis que le gouvernement Couillard a suggéré le contrôle de la définition du bon goût, une bonne partie des québécois se sont autoproclamés " policiers des opinions " sur les réseaux sociaux. Le PLQ n'est plus aussi pressé avec sa loi , la censure est déjà là et elle se fait toute seule en galvanisant les niais qui cherchent de l'attention et veulent se passer pour le " Robin des Bois du WEB ". Le gouvernement recule en apparence mais il a gagné la première manche. C'est ça qui devrait nous rester à l'esprit.

 

 

Marc-André Noiseux



Date : 2016-05-27 12:19:33


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.