Bousculade avec Justin Trudeau - Brigitte part la cassette féministe

Publié le 2016-05-20 00:40:35 par Marc-André Noiseux

Hier, notre premier ministre a perdu les pédales et nous a montré un autre visage que celui du jeune « Koumbaya »  auquel il nous avait habitués. Il a perdu patience après que des députés aient fait retarder un vote de quelques secondes tout en encombrant l’allée principale. Justin s’est à ce moment-là donné la mission de justicier de l’univers et a empoigné fermement le whip conservateur ( comme une maman dépressive le ferait avec son enfant )  pour l’accompagner à son siège. Au passage, il eut le turbo-malheur d’accrocher les seins de Ruth-Ellen Brosseau.  Immédiatement, je me suis dit : " Ça y est !!! C’est certain que des féministes communautaristes victimaires vont tourner ça en répression envers la femme. "  

 

 

Brigitte Sansoucy n’a pas perdu de temps. Députée du NPD dans la région de Saint-Hyacinthe, elle a déjà dirigé des services d’aide aux femmes victimes de violence , c’est pourquoi elle pense avoir le droit de manipuler la réalité et les faits pour leur faire dire totalement autre chose. Aujourd’hui, elle a osée comparer un premier ministre qui accroche PAR DERRIÈRE les seins d’une députée sans le faire exprès au scénario typique de violence conjugale. Je n’en revenais pas qu'elle fasse exprès d'ignorer des preuves vidéos mais en même temps, je m’y attendais. C’était la cassette de la grande ségrégation de la femme.  

 

Je n’ai aucun respect pour les " féministes intégristes psychotiques refusant des soins " …. Parce que sérieusement, madame Sansoucy a un ferme problème de communautarisme malsain délirant. C’est extrêmement troublant qu’une politicienne ayant l’aptitude d’analyser un extrait vidéo ne connaisse pas la différence entre un accrochage par erreur (malgré l’état contrarié de Justin) et une séquestration sans précédent du sexe féminin … une culture de la violence envers la femme.

 

 

J’ai honte d’habiter à Saint-Hyacinthe et d’être représenté par quelqu’un comme cette féministe déjantée !!! La seule chose qu’on a vu hier, c’est un premier ministre qui perd patience et devient brusque avec tout le monde… point.  Ça n’a rien à voir avec la répression de la femme. Quelle idiote !!

 

Je savais que le milieu d’aide aux femmes battues d’où provient madame Sansoucy est expert en exagération pour obtenir des subventions (malgré les places qui y sont statistiquement presque toujours vides)  et je ne suis pas surpris qu’une ex travailleuse de ce milieu fasse de la propagande à chaque fois qu’elle le peut pour BOOSTER l’impression de méga fléau de violence envers la femme. C’est d’un mauvais goût inégalé, sans vouloir insulter les vraies femmes battues qui existent et ont besoin d'aide.

 

Brigitte devrait s’ouvrir un salon de coiffure pour dames. Elle pourrait ainsi potiner et relier le réchauffement climatique à la ségrégation de la femme si tel est son souhait du jour. Au moins, elle ne pourrira pas le débat politique déjà handicapé avec ses délires psychotiques de féministe désabusée. J’extrapole un peu avec le mot psychotique mais à peine. Il faut délirer en maudit pour manipuler autant la réalité à mauvais escient.

 

 

Marc-André Noiseux



Date : 2016-05-20 00:40:35


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.