L'étau se resserre sur le parti libéral

Publié le 2016-04-03 02:33:59 par Marc-André Noiseux

Cette semaine, comme si cette histoire avec Marc-Yvan Côté n’était pas suffisante pour porter atteinte à la réputation de Sam Hamad,  l’émission Enquête a mis la main sur une vidéo filmée en 2013 montrant le ministre en train de faire un numéro d’humour de cabaret devant Jean Charest, Tony Tomassi, Vito Rizzuto, Madame Normandeau et 15 prostituées sur la cocaïne.

Nul besoin de vous dire que ce matin, notre ministre a dû faire le tour de toutes les stations de radio pour raconter sa version des choses. L’extrait suivant de l’émission « Les Petits Matins Bonjour » de Radio-Techno-Mauricie en témoigne très bien :


Sam Hamad :

« Monsieur Jutrizac, Je n’étais pas au courant que ces femmes déguisées en lapines qui respiraient de la poudre étaient des prostituées en train de prendre de la drogue. Je ne suis pas drogué ni prostitué, comment j’aurais pu me rendre compte du danger de la situation. »

Benoit Jutrizac :

« Voyons-donc monsieur Hamad, vous avez pas inventé la roue à trois boutons mais ces putes là sniffaient quand même de la poudre sur les foufounnes de Jean Charest, venez pas me faire à croire que vous vous rendiez compte de rien ? »

Sam Hamad :

« Je croyais que c’était une sorte de rituel d’initiation. Ces femmes bronzées avaient un look indigène, j’ai pensé que Jean respectait un culte religieux. »

Benoit Jutrizac :

«  Monsieur Hamad, tentez-vous de me persuader que vous avez confondu 15 prostituées cocaïnomanes bronzées qui sacrent comme elles respirent avec des indigènes alors qu’elles étaient déguisées en lapines de pâques ? Elles avaient tous les seins soufflés à l’hélium monsieur le ministre. Vous voulez faire avaler ça à qui, ces couleuvres-là ? »

 

Sam Hamad a terminé l’entrevue en affirmant qu’il ne faut pas tomber dans les amalgames. Selon ses dires, cette vidéo peut laisser croire à de fausses vérités en montrant des choses qui poussent à des conclusions hâtives.



Jean-Marc Fournier serait également dans l'eau chaude


Décidément, le gouvernement Couillard a le vent dans les voiles cette semaine. Notre équipe a appris que le ministre Jean-Marc Fournier serait depuis peu concerné par une enquête de police. Il aurait été photographié en train de séquestrer une immigrante illégale qu’il cachait dans son cabanon et qu’il nourrissait avec de la nourriture pour chiens. Un voisin inquiet par ses déplacements louches l’avait épié durant 48 heures avant de filmer une scène on ne peut plus honteuse via la fenêtre du petit cabanon de jardin. Ce soir, à notre émission spéciale du grand journal de fin de soirée, nous accueillons monsieur Fournier et son avocat qui viendront nous expliquer ce qu’il a raconté à la police, c’est à dire qu’il aurait confondu cette immigrante illégale avec une chienne égarée. Cela expliquerait, selon sa version, pourquoi il la nourrissait avec des boulettes Waf Waf.

Le Parti Libéral du Québec est actuellement mal pris étant donné que plus personne ne veut se présenter pour la relève, notre premier ministre a donc tenté de négocier avec Éric Lapointe pour qu’il vienne rehausser la valeur et la popularité du cabinet . Sa réponse se fait toujours attendre.


 Philippe Couillard :

« Comme Éric Lapointe fait souvent des gaffes ou finit arrêté par la police, nous nous sommes dit qu’il représente un candidat idéal pour le parti libéral du Québec. On croit qu’Éric ferait un excellent ministre et qu’il serait une bonne distraction pour les journalistes à l’assemblée nationale pendant qu'on vend le Québec à rabais aux chinois et aux américains.  »


 Qui sait comment toute cette histoire se terminera. Restera-t-il quelqu’un pour gouverner au Parti Libéral ? Est-ce que l’ONU viendra au secours du Québec ?  

 

 

Éditorialiste : Marc-André Noiseux



Date : 2016-04-03 02:33:59


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.