Des chirurgies plastiques pour les migrants

Publié le 2015-12-08 21:15:34 par Marc-André Noiseux

Comme on le sait tous, s'intégrer à une société n'est pas toujours simple, on peut spéculer que les plus laids migrants auront certains problèmes plus particuliers à obtenir un emploi dans une société superficielle comme la nôtre. C'est pourquoi le gouvernement du Québec a décidé, en plus de rembourser aux employeurs 120% du salaire des  migrants, de payer aux nouveaux arrivants une voiture, des électroménagers, un condo avec vue sur le lac et de leur offrir des soins esthétiques de base. Tout cela coutera au bas mot 52 000 dollars par personne, sans compter les 5 mosquées que le gouvernement construira dans les 5 plus grandes villes du Québec pour un total de 160 millions de dollars.

Sam Hamad a rectifié le tir aujourd'hui en conférence de presse pour nous expliquer que finalement, des chirurgies plastiques du visage et augmentations mammaires seront payées mais seulement pour les cas désespérés parmi tous les migrants. L'opposition a sauté sur l'occasion pour lancer quelques flèches au gouvernement qui tout récemment, coupait les budgets aux organismes luttant contre l’itinérance, la malnutrition, l’autisme et pour l'éducation.

Bernard Drainville :

« Est-ce que notre ministre est en train d’acheter les nouveaux arrivants pour en faire de bons petits soldats libéraux ? Est-ce que monsieur Hamad prend de la drogue monsieur le président ? A-t-il remarqué que le loyer moyen coute plus cher que le chèque d’aide sociale et que les gens mal pris n'ont plus le choix d'aller se chercher des diagnostiques de maladie pour arriver à bonifier leur montant par mois et survivre ? C’est de la cruauté ça …. Et pendant ce temps, on paie des totons aux migrants ? Bien j’ai mon voyage monsieur le président !!! »

 

 

Sam Hamad :

« Le député Drainville est un islamophobe et c’est connu , les membres du PQ font des messes sataniques durant lesquelles ils brulent des figurines de migrants. Ils peuvent bien nous parler des BS de souche.  »

Suite à cette allocution, les organismes d’assistés sociaux et d’handicapés ont férocement accusé le ministre Hamad de dénigrer les pauvres, les itinérants et les décrocheurs déjà présents au Québec. La réponse du ministre ne se fit pas attendre alors qu’il était en entrevue à l’émission Les Malices du Pouvoir de la chaine RBI.

Sam Hamad :

« Un migrant, c’est comme un tamagotchi, il faut lui donner un kit de départ et le nourrir ! Je ne vois pas en quoi je méprise les gens. Tout le monde a déjà vu un tamagotchi. »

 


On ne sait pas trop ce que cette réplique est sensée expliquer. Comme d'habitude, personne n’a compris où le ministre Hamad voulait en venir. Selon le relationniste publique du PLQ, l'homme aurait consommé plusieurs litres de lave-glace avant de se présenter à l'émission , ce qui peut avoir influé sur son état de conscience.

 

Chroniqueur :  Marc-André Noiseux



Date : 2015-12-08 21:15:34


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.