FPT : les camps de concentration pour adolescents

Publié le 2017-11-19 05:41:54 par Marc-André Noiseux

Les jeunes du Québec qui ont un petit peu de retard selon des professeurs seront utilisés par le gouvernement via la FPT pour en faire de la main d’œuvre destinée aux postes d'ouvriers mal payés et souvent négligés. On le sent , notre gouvernement désire d'abord combler les postes dans des sandwicheries et des endroits misérables où on maltraite la main d’œuvre, il souhaite une population qu'on gère comme des bibelots ... bien avant de souhaiter que ces sous emplois soient remplacés par des machines et qu'on concentre les humains dans d'autres domaines plus urgents comme les énergies propres. Aussitôt que le jeune ne performe pas comme le ministère veut , " allez hop au camp de concentration " . C'est une voie de garage dans laquelle on envoie les élèves pour lesquels on ne veut pas investir. Ça me semble être un manque de respect et de dignité parce qu'on l'impose poliment. On démoralise le parent pour arriver à obliger l'enfant , c'est ce que moi je comprends de ça. On prétend lui éviter de décrocher . D'accord mais là on ne parle pas de proposer à un enfant qui veut décrocher , on parle d'obliger un jeune indirectement à abandonner un secondaire régulier , un jeune qui est déterminé à le passer en plus de temps que la dite norme acceptable.

 

 

Tout ça me fait penser aux stratégies de l'aide sociale de forcer toute personne n'ayant aucun trouble de santé reconnu à accepter n'importe quel emploi mal léché qu'il détestera toute sa vie au lieu de l'inciter à étudier un domaine qu'il aimera mais qui couterait 15 000 $ au gouvernement en prêts et bourses. On le sait , des gens sont largués au niveau santé et attendent des années avant d'avoir des rendez-vous avec des spécialistes. Officiellement selon Emploi-Québec, ils sont aptes mais ce n'est pas le cas . J'ai vécu personnellement cette situation durant plus d'un an à cause de mon spectre autistique. Emploi-Québec tentait de me rétrograder sans limitations alors que j'étais en démarche pour faire reconnaitre des troubles autistiques . Aussitôt qu'ils ont vu le mot autisme sur mes formulaires , ça a été de l'acharnement administratif pour couper ma prime maladie et me renvoyer de force assister à des formations de retour à l'emploi pour neurotypiques. C'est de la corruption systémique sur le dos de malades que j'ai observé dans mon dossier. C'est une des expériences les plus indignantes que j'ai eues de ma vie dans notre système d'aide.

Qu'est-ce que notre gouvernement essaie au juste de faire avec le Québec ? On n'en a pas assez de problèmes avec ces gens qui sont malheureux dans la vie et qu'on gave de pilules pour qu'ils ferment leur gueule ? Il n'y a plus de consensus entre un travail et la réalisation de soi, ce à la minute où je prends 10 secondes de trop pour traverser la rue ? C'est imagé mais pensez-y . Si un jeune est asperger comme moi et n'arrive pas à terminer ses mathématiques, il a d'autres qualités et pour un ensemble de métiers valorisants , il n'a pas besoin de savoir calculer rapidement, il aurait une calculatrice au besoin. Là on s'acharne dessus à lui faire doubler des matières, les incompréhensions du jeune deviennent exponentielles . Rendu en secondaire 3 avec des mathématiques de primaire , on lui impose un stress d'être en retard au lieu de se concentrer sur ses qualités. C'est pas parce qu'on est pourrit en mathématiques qu'on veut terminer sa vie dans une sandwicherie ou que c'est la seule avenue. On n'écoute plus les besoins des jeunes, on écoute les besoins de notre machine sociétaire malade que les propriétaires richissimes refusent d'entretenir avec de l'huile.

La personne sortante du FTP est considérée comme ayant réussie alors que c'est assez assurément de la poudre aux yeux, on s'en doute bien, en plus du fait que ce n'est pas nécessairement un choix de l'élève , on se débarrasse de lui. C'est deux pierres d'un coup , ça fait bien paraitre les statistiques une diplomation FPT. Le gouvernement veut sauver des frais d'orthopédagogie et de travailleurs sociaux pour les gens comme moi qui ont eu des difficultés majeures à l'intégration sociale et (ou) à l'apprentissage. On se sert des plus démunis et des jeunes qui coûtent plus cher pour les “ garocher ” indirectement dans des domaines qu'ils n'aimeront pas , même si ces jeunes veulent prendre plus de temps et terminer leur secondaire régulier. Ils prendront des antidépresseurs pour combler leur manque de réalisation de soi finalement si je comprends bien et termineront leur vie dans une sandwicherie parce qu'on les a installé là. On démoralise un petit peu le parent pour avoir son consentement, on démoralise ensuite les adolescents et on les traite comme des bébelles à nos ordres parce que nos riches profiteurs ayant probablement en bonne partie fraudé dans des paradis fiscaux et dans le copinage avec la mafia, ces bons politiciens tous " blancs comme neige " .... trouvent qu'ils coûtent trop cher aux commissions scolaires ou qu'ils redoublent trop facilement.

On aura tout vu. On nous présente ça comme une aubaine, une proposition humaniste mais ça semble d'avantage une mesure visant à soigner les poches pleines du 1% d'entre nous qui , en passant, se sont encore enrichi cette année comparé au reste de la population. C'est ça qui me dérange. Ce n'est pas toujours au jeune en difficulté ou avec des handicaps à s'adapter à notre société et aller ramasser nos vidanges au salaire minimum, c'est à la société à penser un système qui leur permet de se réaliser plus lentement mais au final, d'être utiles à notre ÉVOLUTION. Nous vivons l'ère du " résultat rapide " . On veut un résultat, peu importe si on se lave les mains des besoins individuels. Penser comme ça avec le porte-feuilles pour gérer des problèmes socio-culturels, j'affirme que c'est une erreur.


Auteur : Marc-André Noiseux



Date : 2017-11-19 05:41:54


ATTENTION : Ceci est un blogue agrémenté d'une zone humour et n'est pas une page journalistique officielle. J'y véhicule des opinions ou analyses de notre société avec lesquelles on peut être en accord ou en désaccord .Je ne cherche pas à me faire des amis mais à décrire des réalités avant tout. Je ne suis pas responsable de vos traumatismes personnels. Sur cette page, je critique les religions, lobbies pharmaceutiques, politiciens etc . Évidemment , tout le contenu de ma zone humour doit être pris à la légère et chaque gag est bien expliqué par la suite donc si vous voyez de la haine gratuite dans mes textes, je crois que vous en comprenez mal le sens et dans ce cas, je ne peux en être tenu responsable. Je suis cru mais je ne balance pas d'insultes gratuites qui ne trouvent aucun fondement moral.